Les traitements

Les traitements proposés répondent à des protocoles de soins spécifiques à la pathologie, néanmoins adaptés à chaque malade.

 

  • Médicaments : les antalgiques classiques sont inefficaces sur les douleurs. Les morphiniques sont peu ou pas efficaces. Seuls les antiépileptiques et certains antidépresseurs permettent de soulager la douleur.

 

Les infiltrations

Elles visent à anesthésier le nerf et à le traiter à l’aide de corticoïdes, au niveau de la compression.
Selon la méthode de repérage (scanner, radio, neurostimulation) l’infiltration est faite dans le ligament sacro épineux ou dans le canal d’alcock. Si le patient ressent immédiatement un soulagement, le syndrome canalaire du nerf pudendal est confirmé.

Pratiquées par des professionnels spécialisés, les séances contribuent à réduire les douleurs, notamment musculo-squelettiques, associées à la pathologie.


Les résultats montrent que deux fois sur trois, les patients peuvent tirer un bénéfice non négligeable de cette thérapeutique.

Les interventions chirurgicales

Le but est de lever la compression sur le trajet du nerf, soit par la voie trans-glutéale, trans-ischio-rectale, par voie périnéale.
 

Association d'Information sur la Névralgie Pudendale et les Douleurs Pelvi-Périnéales

Reproduction interdite sous peine de poursuite judiciaire Article L.111-1 du code de la propriété intellectuelle
Copyright : Droits d'auteur déposés